mercredi 20 juin 2012

Danh VO, Sea of Fertility

  Danh VO, Sea of Fertility 
vo1 600
   
vo2 600
   
 vo3 600
   
vo4 300 vo5 300
   
 vo6 600
   
 vo7 600
   
   
  Danh VO, Sea of Fertility
  installation,
  Centre Georges Pompidou, collections
 
   
   
   
   
   
   

mardi 19 juin 2012

Matisse, Paires et séries, 2012

Matisse, Paires et séries, 2012
mat20121 600
           
mat20122 300 mat20123 300
           
mat20124 300 mat20125-300
           
mat20126 300 mat20127 300
           
mat20128 100 mat201213 100 mat201214 100 mat20129 100 mat201210 100 mat201211 300
           
mat201215 300  

Matisse

Paires et séries

7 mars - 18 juin 2012

Centre Georges Pompidou, 6ème étage
           
           
Belle visite calme, sereine, de l'exposition de Matisse. Paires et séries au Centre Georges Pompidou, il y a quelques temps, déjà.
Luxe, Calme et Volupté et bégaiement des yeux.


Vient tout juste de se terminer hier.
           
           
           
           
 photo personnelles




Commentaires

Et le citron ? Tu ne l'as pas photographié, le citron ? pourquoi mes tableaux préférés, dans les expos, ne sont jamais ceux choisis pour en faire des cartes postales qu'on peut emporter chez soi ? Si même toi tu ne l'as pas photographié, alors vraiment, j'ai eu raison de ne pas devenir galeriste, j'aurais sans doute toujours fait les mauvais choix :-)
J'étais au palais de Tokyo, hier, voir la triennale. Déjà allé ?
Commentaire n°1 posté par laurence le 28/06/2012 à 21h46
Pas pressé. Pas photographié des tableaux mais une ambiance. Calme.
J'ai vu une expo vraiment bien dont je vais parler (suis en train de préparer mais c'est un peu délicat de mettre les choses soigneusement dans l'ordre).
Réponse de espace-holbein le 29/06/2012 à 14h17
Faudra que tu me donnes un double de tes clefs du musée pour que moi aussi, je puisse y aller discretos le mardi, pour être en tête à tête avec les oeuvres (cette expo, je l'ai vue deux fois, et tjs avec un monde fous)
Commentaire n°2 posté par laurence le 29/06/2012 à 15h22
fous le monde, parce qu'ils étaient tous fous ;-)
(et parce que j'ai fait une fôte)
Commentaire n°3 posté par laurence le 29/06/2012 à 15h22
Les gens sont fous : ils ne sont même pas là (d'un autre côté, ya pas de quoi se sentir foutive...).
Réponse de espace-holbein le 30/06/2012 à 06h33
           
           
           

lundi 18 juin 2012

La Cène

La Cène
duccio-2012 600
 
 
Duccio di Buoninsegna, Cène
1308-1311,
Tempera sur bois, Museo dell’Opera del Duomo, Sienne.
 
 
 
 
 
  Ils sont à table
Ils ne mangent pas
Ils ne sont pas dans leur assiette
Et leur assiette se tient toute droite
Verticalement derrière leur tête.
 
 
Jacques PRÉVERT
Paroles,
NRF, Le point du jour
Librairie Gallimard, 1949, p192
 
 
 

Commentaires

Prévert chez holbein ???
"Comme par miracle" ! (la suite dans Histoires)
Commentaire n°1 posté par laurence le 28/06/2012 à 21h53
Prévert, toujours d'actualité (on passe à table...)
;-)
Réponse de espace-holbein le 29/06/2012 à 14h11
 

dimanche 17 juin 2012

Les vents du silence

Les vents du silence
klinger9 600
 

  Sabahzorski vjetrovi

 
 
 
 
  Quant à la musique, je crois qu'elle n'est rien d'autre que le souvenir du silence, la mémoire du bruit minuscule qu'a fait une fleur en perçant la neige. Le silence appelle inévitablement une suite car il se fonde sur le regret de ce qui n'a pas été entendu. Or ma vie est un regret immense : celui de la musique des gens normaux.



Cécile LADJALI
Aral,
Éditions ACTES SUD, 2012, p 90


.illustration :

  
  Max KLINGER,
 Die Gesandtschaft, 1882. Huile sur bois,
 27 x 63 cm.
 Leipzig, Museum der Bildenden Kuenste.

 

  
   
. AMIRA
  Sabahzorski vjetrovi
 
(extrait de Amulette, 2011)

  


Commentaires

Commentaire effacé par erreur de Dolores : "Merci pour cette simple et belle définition". Désolé.
Réponse :Dans le très beau roman de Cécile Ladjali il est question d'un violoncelliste sourd. La mer d'Aral se vide et, au fil du temps, pendant ce temps d'assèchement, la réflexion sur la musique, le son, la quête de la huitième note s'amplifie.
Commentaire n°1 posté par espace-holbein le 18/06/2012 à 19h36
ce sont des choses qui arrivent..et ce n'est.pas bien grave !!
Commentaire n°2 posté par Dolores le 20/06/2012 à 00h19
 
 

vendredi 15 juin 2012

Joel-Peter WITKIN, BNF Richelieu

  Joel-Peter WITKIN, BNF Richelieu
witk2012-1 600
   
witk2012-2 600
   
witk2012-4 300 witk2012-3 300
   
  Une exposition du photographe américain Joel-Peter WITKIN est actuellement présentée à la BNF sur le site Richelieu. Étrange phénomène que ce WITKIN : père juif, mère catholique, déclare être croyant. Son monde est baroque, inquiétant, fait d'organisations de corps extravagants, morts ou vivants, mutilés, endommagés, excroissants, recomposés, hermaphrodites ou aberrants. Parfois beaux, très beaux. La part animale y est omniprésente. Les dispositifs sont complexes et relèvent de la connaissance qu'il a de la peinture. Witkin s'inscrit dans la tradition. Tout comme Poussin qui disposait des figures de cire qu'il habillait d'étoffes dans de petites boîtes afin de composer ses tableaux, Witkin prépare scrupuleusement ses dispositifs de prise de vue en faisant des croquis préalables. Tout est dessiné puis construit, photographié. Mais ceci n'est qu'une étape. L'objet photographique sera manipulé de différentes façons : traces manuelles de grattage, rehauts, déchirures, ajouts de matières, etc. Et ces photographies seront parfois  modifiées chimiquement pour partie. La photographie et l'idée de multiples qu'elle suppose deviendra donc paradoxalement un objet singulier, unique. Cet objet, par ses interventions multiples, Witkin l'aide à le sortir des ténèbres, du chaos. "Je ne voulais pas simplement faire des photographies, déclare-t-il, je voulais changer la photographie".
   
witk2012-5 300 witk2012-6 300
   
Cette exposition est présentée de manière somptueuse : quatre-vingt-trois tirages du photographe américain sont montrés mais également, en regard,  un grand nombre de gravures d'artistes prestigieux, sorte de guides spirituels de l'artiste tels Goya, Rembrandt, Lequeu, Gautier d'Agoty, etc., tirages empruntés au département des estampes de la BNF qui sont présentés dans la partie centrale de l'exposition, d'un bout à l'autre de l'espace.
   
witk2012-7 300 witk2012-8 300
   
Rembrandt (1606-0669), Jupiter et Antiope (1659) eau forte, burin et pointe sèche.  Femme vue de dos, disséquée de la nuque au sacrum, dite l'Ange anatomique Jacques Fabien Gautier d'Agoty (1716-1785)
 

   
Ne pas aimer le travail de Joel-Peter WITKIN est tout à fait concevable : les images sont dérangeantes, crues, baroques, d'un érotisme souvent malsain ; les corps ne sont pas là pour séduire et leurs fragments sont souvent exposés crûment comme des pièces de viande à l'étal du boucher. Mais ces dispositifs, extrêmement élaborés, référencés, ne relèvent pas du sensationnalisme. Witkin fait état d'une certaine misère que nous partageons tous et qu'il va chercher en l'exacerbant chez les êtres les plus touchés, les plus cabossés par la vie, les plus fragiles jusque dans les dépouilles, les cadavres, les rebuts de la morgue. Il campe des corps fragiles, indigents, débiles, pathétiques, des corps qui inspirent parfois le dégoût mais aussi la compassion. Et puis s'opère un travail de construction autour de ces corps, qui va tenter d'aller débusquer quelque chose relevant de l'ingénu, peut-être d'une certaine grâce, bien enfouie, improbable, quasi inaccessible. Et c'est dans cette tension qu'il faut sans doute essayer d'approcher  l'œuvre de Joel-Peter WITKIN.
   
witk2012-9 300

Joel-Peter Witkin

Enfer ou Ciel

du 27 mars 2012 au 1 juillet 2012
BNF Richelieu / Galerie Mansart, 5 rue Vivienne
 
 
Gravure de Jean-Jacques Lequeu,
Et nous aussi nous serons mères car...; 1793-1794
 
 
   
   
   
Joel-Peter Witkin. Enfer ou Ciel  
   

Commentaires

"Mon seul crime en série est d'écraser mes boîtes de céréales avant de les jeter à la poubelle. Je laisse à toute inspiration le droit de se manifester en moi. c'est ainsi que l'autre jour, à mon réveil, une image s'est imposée. On pourrait en faire une radiographie, mais son sens est plus clair quand on la dessine..." Witkins

Sacré bonhomme et sacré travail, cet article donne envie d'aller faire un tour dans cette expo. D'autant que depuis quelques années, je n'ai trouvé mieux pour image sur mon bureau que ceci :http://www.art-forum.org/z_Witkin/Images/JPW_oddity_600.jpg et pour prolonger les pistes et les liens, on peut aussi prolonger la promenade là :http://lejournaldeneon.blogspot.fr/2009/11/joel-peter-witkin.html

amicalement
Commentaire n°1 posté par laurent le 16/06/2012 à 12h35
Cette photo citée comme fond d'écran (http://www.art-forum.org/z_Witkin/Images/JPW_oddity_600.jpg) a un côté Diane Arbus (quelque chose de plus "dépouillé" si j'ose dire... à moins que ça ne soit le format carré).
Réponse de espace-holbein le 16/06/2012 à 22h25
   

mercredi 13 juin 2012

Jardin d'Hiver

Jardin d'Hiver
magritte-lola_600.jpg
 

  Jardin d'Hiver

 
 


.illustration :

  
  René MAGRITTE,
  Lola de Valence, 1948
  gouache sur papier
  musée René Magritte, Bruxelles
  45,8 x 37,7 cm
 

   
   
. Stacey KENT
  Jardin d'Hiver
 
(extrait de Dreamer in concert)

  


 
 
 

jeudi 7 juin 2012